• Myriam

Vivre au Pays de Cocagne selon le philosophe Alain

Dans son essai Les Dieux, le philosophe Alain nous livre un récit de comment oublier notre tristesse et trouver en nous la voie pour avancer.


Le Paradis de Cocagne…Des fleuves de lait, des fêtes perpétuelles, la joie de ne penser qu’au moment présent, à profiter de la vie sans effort, « car il y eut un temps où cette métaphore n’était pas métaphore ; et un temps encore où le tissu humain enveloppait tout l’enfant et le baignait d’un sang tout fait. »

Alain nous décrit ce monde merveilleux de l’enfance en métaphore de ce moment originel où l’Homme connaissait son essence et s’en contentait « ainsi la vie de Cocagne est sous nos yeux ; c’est la vie même de l’enfant », en écho à Descartes qui enjoignait ses lecteurs à revenir à l’état d’enfance ou aux Evangiles où Jésus préconisait de « laisser venir à soi les enfants ».


Que nous est-il donc arrivé ?

Une somme de mécanisme de défense dont la cause initiale réside dans un choix : le choix de l’Ego, de la création d’une identité.

De ce choix initial, matérialisé par la Chute Originelle dans la Bible, une somme de mécanismes s’enclenche : l’interdiction chez l’enfant « le grand obstacle c’est l’interdiction, et le seul péché, la désobéissance. On voit se dessiner ici un grand mythe qui n’a point de faute. », puis le travail «L’homme fut condamné à travailler. »

Alain propose de « s’arrêter à l’idée d’un bien obtenu sans travail. » car « Savoir est d’abord plus estimé que pouvoir » dans l’état de l’enfance, dans le but de nous faire réfléchir à notre paradis perdu.

Il nous propose, à travers cette mini fable de comprendre que nous avons perdu notre paradis, que nous avons fait périr notre enfance en cloisonnant, limitant notre vie d’adulte.

Car « l’Homme feint de le regretter », « simplement on rêve que les choses sont encore ainsi quelque part. ».

L’Homme essaie de recréer par le biais des émotions et grâce à son imagination ce fantasme, celui des retrouvailles avec ce monde, c'est cela la définition de l'ESPOIR qui nous pousse à revenir au centre de nous-même, réceptacle ultime de notre vraie humanité.

Alors détachons-nous de la Tristesse, de l'Ego ou du Regret pour avancer toujours en pleine conscience de notre potentielle union avec notre vrai Talent!


Pour aller plus loin: Admirez le tableau de Pieter Brueghel l’ancien, le Pays de Cocagne.

Superbe tableau datant de 1567, le pays de Cocagne est ici représenté pour que toutes les catégories de population puissent profiter de son opulence et son bien-être.

Amusez-vous à retrouver dans ce tableau toutes les représentations de paradis perdu…Ne manquez pas par exemple le toit fait de tartes !


Le Pays de Cocagne est en nous

#paradisperdu #enfant #PaysdeCocagne #alainphilosophe

6 vues
  • Grey Facebook Icon
  • Grey LinkedIn Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon

©2019 by Myriam Vijaya inspiring blog. Proudly created with Wix.com